LES LIMITEURS

Quelque soit le modèle ou la marque, les grues possèdent toutes des sécurités. Elles sont classées en 2 familles:

  • les limiteurs de courses.
  • les limiteurs de charges.

Elles sont réglées et/ou vérifiées après le montage de la grue sur le chantier et seront contrôlées par un organisme qui validera par la suite leur efficacité.

 

Important: il est interdit de dérègler ou de shunter* les sécurités.

 

*shunter = supprimer.

Le limiteur de levage

Le limiteur de levage est une sécurité qui a pour rôle d'arrêter le moteur de levage lorsque le crochet de la grue est arrivé à la bonne position en haut et en bas.

  • le moufle sera arrêté environ 1,00m sous le chariot, afin d' éviter qu'il le percute.
  • le moufle sera arrêté au point le plus bas du chantier, pour éviter que le moufle se couche au sol au risque de faire sortir le câble de levage des poulies.

L'extrémité du câble étant fixé sur le côté du tambour de levage par une boîte à coin ou des serres-câble, il doit rester par sécurité au moins 3 tours morts de câble sur le tambour de levage lorsque le crochet est au point le plus bas du chantier.

Le limiteur de distribution

 

 

C'est en pieds de flèche (c'est à dire au début), ainsi qu'en bout de flèche, que sont fixés les butées qui servent à empêcher le chariot d'aller plus loin.

Le rôle du limiteur de distribution est d'arrêter le chariot à environ 20cm de ces butées. Le chariot est déplacé grâce à des câbles qui le tire, soit en avant, soit en arrière. Si le chariot vient à toucher ces butées, le câble pourrait se détendre ou se rompre.

Le limiteur d'orientation

 

 

Une grue est alimentée par des câbles électriques qui partent du sol depuis l'armoire de chantier, longent le mât (colonne montante) puis passent par la partie tournante pour aller vers les armoires de la grue.

Le câble d'alimentation subit des torsions chaque fois que le grutier tourne sa flèche dans un sens ou dans l'autre. Le rôle du limiteur d'orientation est d'empêcher la destruction de ce câble en arrêtant la rotation de la flèche à 3 tours complets vers la droite et vers la gauche.

Le collecteur

Certaines grues ne sont pas limitées en nombres de tour grâce à un boîtier qui transmet la continuité du courant électrique par des bagues. Ce boîtier appelé "collecteur" se trouve au niveau de la couronne d'orientation.

Le limiteur de translation

Le déplacement d'une grue montée sur une voie de roulement doit être arrêtée avant le bout des rails.

A l'extrémité des rails, sont fixés des butoirs (sorte d'amortisseurs) qui empêchent la grue de sortir de la voie.

Le rôle du limiteur de translation est de stopper la grue avant quelle ne touche les butoirs.

Le limiteur sera actionné grâce à une rampe fixée au sol. Lorsque l'interrupteur est dessus le mouvement de la translation est coupé dans un sens, mais pas dans l'autre. Il faut laisser une marge de sécurité d'environ 50 cm entre le butoir et le boggie dès que la grue est immobilisée.

  Sur certaines grues, on peux trouver un 2° limiteur qui s'appelle le surcourse. Son rôle est d'arrêter la grue si le limiteur de translation principal n'a pas fonctionné.

Le limiteur de charge maxi

La charge maxi étant la plus lourde charge qu'une grue peux supporter en pieds de flèche, le rôle du limiteur est d' empècher de lever une charge supérieure (+ 10%) à celle prévue par le fabricant.

Elle limite aussi en petite vitesse le treuil de levage dès que 50% de la charge maxi est atteinte afin d' éviter au moteur de levage de forcer à la montée ou d'être en sur-régime à la descente.

Elle est située sur le passage du câble de levage et sera sollicitée dès qu'une charge sera accrochée au moufle.

Elle se présente souvent sous la forme d'un anneau (dynamométrique) qui se déforme par la tension du câble passant par une poulie fixée sur elle.

 

Important: cette sécurité n'empêche pas d'avancer le chariot.

Le limiteur de moment

Appelé aussi limiteur de couple, cette sécurité empèche de lever et de distribuer (avancer) une charge supérieure à celle permise par le constructeur.

 

Cette sécurité se présente le plus souvent sous la forme de 2 lames fixée sur la charpente de la grue (généralement sur le porte flèche) elle est chargée de capter la déformation de la charpente par le poids d'une charge.

Agissant lorsque le chariot se trouve vers la moitié de la flèche jusqu'à son extrémité, elle évite ainsi le renversement de la grue.

Comme pour la sécurité de charge maxi elle se règle avec 10% de surcharge.