LA COMMUNICATION

Depuis son poste de pilotage, le grutier a quelquefois besoin de se faire guider pour éxécuter une manoeuvre en toute sécurité notament lors de travail délicat, quand une charge doit être déposée dans un endroit caché ou pour s'assurer qu'il peut effectuer un mouvement avec la grue (lever une charge par exemple).

 Il y a 2 façons de guider un grutier:

  • par radio (talkie walkie)
  • par gestes.

La radio (éméteur/récepteur portatif)

talkie walkie
talkie walkie

Pour le signaleur.

 

Le talkie walkie est le moyen le plus sùr pour communiquer avec un grutier, à condition de savoir l'utiliser correctement:

  • choisir le bon canal si il y a plusieurs grues,
  • appuyer sur le bouton pour ouvrir le micro avant de parler,
  • relacher le bouton pour écouter
  • ne pas le mettre trop près de la bouche mais à + de 5 cm,
  • de bien articuler, ne pas crier,  ne pas chuchoter,
  • s'assurer que la batterie soit bien chargée.
  • se mettre à l'abri du vent fort car celui ci rend inaudible la communication.
talkie + micro + pédale
talkie + micro + pédale

Pour le grutier.

 

Comme le grutier ne peut pas lâcher ses commandes, certaines radios sont équipées d'une pédale qui lui permet d'ouvrir un micro pour pouvoir communiquer.

Il permet des échanges directs entre le grutier et le signaleur.

Les gestes de commandement

La personne désignée pour effectuer les gestes s'appelle un signaleur.

Pour que la manoeuvre se déroule dans de bonne conditions:

  • une seule personne doit guider le grutier,
  • le signaleur doit se placer de telle sorte que le grutier le voit bien, 
  • faire le geste adapté à la manoeuvre,
  • exécuter les gestes conventionnels d'après la norme FD E 52-401.

Prise de commandement.

 

Un poing sur la hanche (signe de commandement), l'autre bras tendu verticalement au-dessus de la tête reste immobile.

 

Signifie: c'est moi qui guide la grue!


Montée.

 

Un poing sur la hanche, l'autre bras à demi tendu vers le haut, au-dessus des épaules, faire tourner l'avant bras.

 

 


Montée lente.

 

De 3/4. L'un des bras est appliqué sur le corps à hauteur de poitrine. L'autre bras tendu, nettement au-dessus, paume vers le haut, fait un mouvement lent de va-et-vient.



Descente.

 

Un poing sur la hanche, l'autre bras tendu vers le bas à hauteur de la hanche paume de la main tournée vers le sol, décrit des cercles ou s'abaisse énergiquement jusqu'à mi chemin de la verticale.



Descente lente.

 

De 3/4. l'un des bras est appliqué sur le corps à hauteur de poitrine. L'autre bras tendu, nettement en dessous, paume vers le bas, fait un mouvement lent de va-et-vient.



Déplacement horizontal.

 

Un poing sur la hanche, l'autre bras demi tendu vers le haut fend l'air dans un plan vertical jusqu'à la ligne de poitrine, dans la direction où la charge doit être portée.



Déplacement horizontal lent.

 

De 3/4. L'un des bras est appliqué sur le corps à hauteur de poitrine, l'avant bras bien dégagé; la main se tient verticalement, la paume vers l'extérieur. L'autre bras à peu près tendu, la main verticale à même hauteur que la première, fait le geste de repousser un objet dans la direction voulue, revient et recommence.


Déplacement de l'appareil.

 

De 3/4. Se placer dans la direction où l'appareil doit être déplacé; Faire le geste de déplacement horizontal simultanément avec les deux bras.



Arrêt.

 

Un poing sur la hanche, l'autre bras se déploie énergiquement à hauteur de poitrine. Le grutier doit arrêter l'appareil progressivement.



Arrêt express.

 

Faire le geste d'arrêt simultanément des deux bras:

soit pour terminer un mouvement,

soit en raison d'un danger inopiné et immédiat.


Fin de commandement.

 

Face au grutier. les deux bras encadrant la figure se développent énergiquement jusqu'à la ligne de poitrine.

Ce geste signifie: "ce n'est plus moi qui vous donne des ordres".


Les signaux sonores

Effectués par le grutiers à l'aide du klaxon, les signaux sonores servent à alerter et prévenir le personnel se trouvant à proximité de la charge ou de la grue, qu'un danger les menacent.

  • Vous pouvez écouter les sons en cliquant sur le carré vert.
  • La façon d'utiliser le signal sonore est représenté par des points ou des traits.
  • Des explication sont données à chaque fois.

Compris, je vous obéis.

1 coup de klaxon bref.

Le grutier a bien reçu l'ordre qui lui a été donné.

 

Répétez, je demande des ordres.

2 coups de klaxon brefs.

Le grutier n'a pas compris ou n'a pas entendu l'ordre qui lui a été donné, il demande à ce qu'on lui répète.

Garez-vous, danger immédiat.

Des signaux longs et précipités (à continuer tant que le danger est présent).

Le grutier klaxonne de cette façon pour prévenir d'un danger.

Par exemple:

  • lorsque une personne va passer sous la charge.
  • lorsque le grutier voit une anomalie (charge mal accrochée,...)

Grue en détresse.

Signal continu.

Le grutier appuis sans arrêt sur le bouton pour prévenir qu'il est en difficultés.

Par exemple, le vent est trop fort et le grutier à du mal à tenir sa flèche.

Appareil en déplacement.

Signaux isolés et espacés.

Se fait tout le long de la translation lorsqu'une grue est montée sur une voie de roulement.

Sert à prévenir que la grue est en train de se déplacer.