Roger CADILLON (1921-2011)
Roger CADILLON (1921-2011)

L’aventure Cadillon a débuté après la guerre, alors que la reconstruction du pays battait son plein. Si un membre proche de sa famille, Faustin Potain, choisit La Clayette pour fabriquer des grues, c’est Charolles que Roger Cadillon retient. Au plus haut de la vague, l’entreprise emploie jusqu’à 650 salariés et développe des technologies reconnues, aujourd’hui encore, comme novatrices. Notamment pour le montage rapide des engins auto portés.

Toujours en mouvement, Roger Cadillon forme un réseau commercial planétaire en quelques années et livre du matériel à une cadence effrénée. En 1973, Valéry Giscard d’Estaing, alors ministre des finances lui remet le trophée de l’exportation.

Un succès ne doit rien au hasard. Certes, on est dans les trente glorieuses et le plein-emploi est une réalité. Mais c’est aussi la résultante d’une vraie politique sociale, voire paternaliste (au meilleur sens du terme) initiée par Roger Cadillon. Lequel était un bon vivant et d’un humanisme rare. Le Charolais lui doit beaucoup.

 

Source texte: Le journal de Saone et Loire

Source photo:  moniteur argus   (remerciements à l'Amicale Cadillon) 

Cadillon 30 TL
Cadillon 30 TL

les gammes

Amicale CADILLON

Les anciens de Cadillon veillent sur la grue pour remercier leur ancien patron.

 

Quelle est la vocation de votre association ?

« Depuis plusieurs années, les anciens de la Cadillon mettent un point d’honneur à se retrouver une fois l’an autour d’une bonne table. À l’origine, plusieurs fidèles avaient ressenti le besoin d’aller un peu plus loin et pour entretenir la mémoire de ce patrimoine industriel, ils avaient décidé, en 2013, de créer une association.

Depuis, plusieurs projets ont vu le jour. Parmi les plus importants, le drapeau de l’Amicale et l’inauguration en juillet 2015 de la première grue sortie des ateliers en 1952. Elle est installée dans l’enceinte de l’entreprise Jayet à l’entrée de l’ancien site Cadillon. Ces initiatives ont sans doute scellé la vocation de notre association. On veille aussi à répondre aux besoins de nos amicalistes, lorsque c’est nécessaire. »

Qui va s’occuper de cette grue qui est devenue un monument charollais ?

Cette grue avait été récupérée par l’entreprise Jayet. Le patron de cette entreprise a accepté de l’exposer pour les Charollais, sur un terrain qu’il compte léguer à la commune après sa mort. D’ici là, c’est à nous de nous occuper de son entretien. Nous avons tenté de contacter les descendants de M. Cadillon mais ils ne sont pas intéressés. On fera faire des devis et des demandes pour d’éventuelles subventions afin de lui redonner un coup de peinture. Ce monument est important pour nous car M. Cadillon a fait vivre Charolles pendant longtemps. C’est notre moyen de le remercier.

Quels sont vos projets ?

« Pour 2016, c’est un retour aux sources avec une rencontre le 7 mai sur l’ex-site de Cadillon. On prévoit une visite de cette nouvelle zone industrielle et des entreprises en activité avant le repas amical au restaurant Le Terminus, implanté dans l’un des ex-ateliers Cadillon. En projet également, une mini-croisière sur la Saône le 17 avril. On va aussi chercher à structurer notre association avec de nouveaux adhérents des sites de Palinges et Ciry-le-Noble. »

 

Source: http://www.lejsl.com/

 

 

Si vous voulez soutenir l'Amicale CADILLON S.A., la cotisation pour adhérer est de 10€ par an.

 

Vous pouvez écrire à l'adresse:

AMICALE CADILLON
9 rue Gambetta

71120 CHAROLLES

Page mise à jour le 18/11/2016